EAS (PGF) - relance l activité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EAS (PGF) - relance l activité

Message par admin le Mer 22 Déc 2010 - 19:21


Le nouveau hangar (7 300 m2 sur le site perpignanais de Torremila) dont le coût est évalué à 10 millions d'euros disposera d'une subvention de l'Agglo de 100 000 euros en abondement de la Prime d'aménagement du territoire.
Sources : http://www.la-clau.net/info/4222/miracle-economique-chez-eas-industries-a-perpignan-4222
L’Etat s’apprête en effet à allouer une subvention de 500.000 euros au le site actuel, appelé à un agrandissement de 8000 m2 de hangars supplémentaires, pour une augmentation des effectifs d’une centaine de contrats. Face à une demande croissante, EAS, qui bénéficie d’un afflux d’avions moyen courrier du continent africain, s’était pourtant heurté en 2006 à de graves difficultés financières. Cette nouvelle étape, qui confirme au passage le rôle sérieux tenu par Perpignan, non plus en termes aéroportuaires classiques, mais en matière de maintenance, devrait voir se développer l’activité, qui comporte des opérations de dépouillement de carcasses, de réparation ou encore de peinture des appareils. La direction d’EAS était en attente d’une autorisation d’agrandissement depuis 2007, qui aura tardé à survenir, mais devrait multiplier par deux la capacité de travail à Perpignan
Les travaux auraient commencé en Juin. Le but serrait de pouvoir entretenir du 757 et du 767. D'autre ont pas la chance d'avoir ces aides d'Etat.
En attendant Omega Industrie s'occupe de contrats avec du personnel EAS en rotation. Une fois ce hangar réalisé faudra voir ce qu'Omega deviendra vu qu'il ont l'air de ne récupère que les miettes d'EAS. (Omega / EAS même groupe)

Découvrir : http://www.eas-services.com/


Dernière édition par admin le Mar 8 Déc 2015 - 10:30, édité 2 fois

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau hangar pour EAS

Message par Efis le Mar 28 Déc 2010 - 18:57

Shocked Rolling Eyes Arrow
Un hangar en construction sur le site de l'entreprise EAS à Rivesaltes, a été malmené par la tramontane. Le personnel du chantier a aussitôt pris les dispositions pour consolider la structure métallique. Les pompiers ont étayé le bâtiment, établi un périmètre de sécurité en attendant que le vent faiblisse pour pouvoir opérer sans danger. Mais, à 12 h 45, le hangar s'est effondré tel un château de cartes, l'armature en ferraille chiffonnée gisant au sol.
Sources et photos : http://www.lindependant.com/articles/2010-12-25/un-hangar-emporte-et-deux-camions-retournes-par-le-vent-308199.php

Efis

Messages : 357
Date d'inscription : 09/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) le nouveau hangar

Message par admin le Ven 18 Nov 2011 - 15:55

Sources : [url]http://www.lindependant.fr/2011/11/10/35-salaries-sur-le-carreau-eas-pointe-du-doigt-par-le-btp,82356.
php[/url]
Le torchon brûle entre la Fédération du bâtiment et l'entreprise EAS Industries. Hier, devant le siège de l'entreprise, rond-point de la Fraternité, une centaine de salariés et patrons du bâtiment s'étaient réunis pour exprimer unanimement leur colère. En cause, le non-paiement par la société de maintenance aéronautique des travaux de construction du nouveau hangar réalisés par six entreprises du BTP du département à proximité de l'aéroport de Perpignan. Un retard qui a conduit la SARL Fourcade, à la liquidation judiciaire prononcée, hier matin, par le tribunal de commerce et à la mise au chômage des 35 salariés de l'entreprise.

35 salariés sur le carreau, 300 menacés
Pour comprendre ce litige, il faut remonter au 24  décembre 2010. En cette veille de Noël, des rafales de vent de plus de 130 km/h avaient entraîné l'effondrement des échafaudages du futur hangar (photo ci-dessous). Commence alors un bras-de-fer entre EAS Industries et les assurances qui refusent de payer l'intégralité du préjudice lié au retard pris pour l'exploitation du hangar. EAS l'estime entre 4 et 5 millions d'euros, les assureurs ne veulent rembourser que 830 000 euros. Malgré ça, les travaux reprennent mais comme EAS ne voulait rien payer sans avoir reçu des garanties des assureurs, les six entreprises, las "
d'être prises en otage", ont décidé d'arrêter le chantier.
.........
Pour Jean-Jacques Planes, président de la Fédération départementale du BTP, très remonté par les événements, l'heure est à la mobilisation. "
Cette situation est inadmissible, c'est de l'escroquerie. Nous allons nous battre pour qu'aucune autre entreprise ne soit impactée. Si nous devons camper devant EAS jusqu'à ce qu'ils payent les 900 000 euros dus, nous le feront"
. Selon lui, la situation est alarmante puisque "300 emplois sont menacés par ces non-paiements".

La justice tranchera
Face à cette situation, la Fédération du bâtiment a décidé de saisir le tribunal de commerce pour que les cinq autres entreprises qui ont travaillé sur le chantier soient payées par EAS. Une solution que regrette Georges Pozniakoff, le directeur général d'EAS, qui préférerait que le problème se règle à l'amiable. "
Mais si on est assigné, on assignera à notre tour les entreprises pour qu'elles terminent les travaux sur le hangar"
. Le conflit est donc loin d'être résolu et devrait connaître de nouveaux bouleversements dans les prochains jours.
Du côté d'EAS et de son directeur général Georges Pozniakoff, on confirme le non-paiement mais la société estime être "la principale victime dans cette histoire. Aujourd'hui, nous avons à cause de l'effondrement et des travaux non terminés plus de 6 mois de retard d'exploitation du hangar avec un préjudice financier de 4 à 5 millions d'euros. Nous sommes en litige avec les assurances qui ne veulent prendre en charge que 830 000 euros du préjudice. C'est le vrai problème aujourd'hui. Ensuite, effectivement, nous devons de l'argent aux entreprises du BTP qui ont travaillé sur le chantier. Mardi, nous avons proposé de régler une partie de la facture à la société Fourcade mais elle n'a pas donné suite. Il est important de noter qu'à ce jour les travaux sur le hangar ne sont toujours pas terminés et que nous devrons faire appel dans les prochaines semaines à de nouveaux constructeurs pour terminer les travaux.


Dernière édition par admin le Dim 22 Mar 2015 - 14:17, édité 1 fois

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) le nouveau hangar

Message par admin le Mer 7 Mar 2012 - 2:35

développement sur du B757, B767 et A330.

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) le nouveau hangar &arriérés

Message par admin le Jeu 24 Jan 2013 - 19:43

Source : http://www.lindependant.fr/2012/11/20/eas-trois-mois-de-delai-pour-payer,1703787.php
Le 20 novembre à 6h00 par La. M.
Le tribunal de grande instance de Perpignan s'est prononcé hier concernant le délai d'un an sollicité par la société aéronautique EAS, pour le paiement de près de 700 000 euros d'arriérés réclamés par un groupement d'entrepreneurs locaux. A l'origine, le litige porte sur le chantier d'un hangar qui s'est effondré lors d'une tempête de vent le 24 décembre 2010. EAS a refusé le montant du dédommagement proposé par les assurances et a cessé le paiement des entrepreneurs. Lesquels, représentés par Me Philippe Capsié, ont finalement obtenu le 20 septembre de la cour d'appel de Montpellier la condamnation d'EAS à s'acquitter du montant des travaux réalisés. Plus de 400 000 euros ont fait l'objet de saisies, tandis que la société demandait un échéancier pour les arriérés restants. Après que le tribunal de commerce se soit déclaré incompétent, le TGI a alors tranché et coupé la poire en deux. Un délai de trois mois à compter du 1er janvier a été accordé à EAS pour verser les quelques autres 250 000 euros. Ce dossier, vieux de deux ans, pourrait ainsi être clos en mars.
On avait loupé ça... Réponse en Mars...


Dernière édition par admin le Dim 22 Mar 2015 - 14:18, édité 1 fois

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - recrutement pour 2016

Message par admin le Jeu 24 Oct 2013 - 9:40

Source: http://www.la-clau.net/info/8638/perpignan-eas-industries-recrutera-80-personnes-dici-2016-8638
La réparation et le reconditionnement des avions commerciaux évitent la crise. Mieux, ils rendent possible le développement de la société aéronautique perpignanaise EAS Industries. Celle-ci aura porté son personnel à 250 salariés en 2016, après avoir embauché 80 personnes, entièrement formées à l'Institut des techniques et métiers de l'aéronautique de Perpignan.

La société aéronautique EAS Industries, établie en bordure de la zone aéroportuaire de Perpignan, profite d'une phase d'expansion, autant liée à la croissance du trafic aérien international qu'à sa propre stratégie de conquête de nouveaux clients. L'entreprise spécialisée dans la maintenance d'appareils, généralement sur commande de compagnies aériennes du continent africain, recrutera progressivement  80 personnes d'ici 2016. Cette information est indiquée dans le magazine économique La Lettre M du 1er octobre, qui annonce le recrutement imminent de 16 premiers nouveaux salariés, par le biais d'une formule de contrats de professionnalisation. Ce personnel bénéficiera de deux années de formation en techniques aéronautiques, dispensées par l'Institut des techniques et métiers de l'aéronautique (Itema). Cette structure créée en 2000 dans le même périmètre aéroportuaire assure la préparation ad hoc des salariés d'EAS, qui aura porté ses effectifs à un total de 250 personnes, à l'issue des prochaines vagues d'embauches. La filière aéronautique du Roussillon, aussi discrète que consistante, s'assure une progression enviable, qui comporte également un statut de centre d'essais techniques Airbus, en vertu de la position géographique du territoire, à la fois venté, soumis à de fortes températures, un air sec et des précipitations de neige sporadiques.

Depuis la dernière décennie, la société EAS, qui a agrandi sa surface grâce à un soutien fourni par l'Etat en 2010, dispose d'une plateforme de maintenance propre à accueillir des avions de type Boeing 727, 737, 757 et McDonnell Douglas 80, ainsi que des Airbus de modèle A321, A320, A319 et A318. Ses derniers aménagements techniques, qui comportent un nouveau hangar, lui permettent d'accueillir des appareils long courriers, de type  Boeing 767 et Airbus A340 et A330.


Dernière édition par admin le Dim 22 Mar 2015 - 14:19, édité 1 fois

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - recrutement pour 2016

Message par admin le Mar 3 Déc 2013 - 15:38

Depuis septembre 2013, EAS Industries entretient plusieurs Boeing 757 de la compagnie Tajik Air.

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - re belotte

Message par Efis le Ven 23 Mai 2014 - 18:29

Source: http://www.la-clau.net/info/9216/perpignan-un-espoir-de-reprise-pour-eas-industries-9216
L'incertitude pèse sur EAS Industries, la société dont le grand hangar de couleur rouge fait partie du décor de la zone aéroportuaire de Perpignan. L'entreprise de réparation d'avions fonctionne, sans pouvoir surmonter les 6 millions d'euros liés à l'effondrement, en 2010, de sa structure métallique en construction. Une cessation de paiements doit intervenir prochainement, un repreneur de Dubaï a décliné un éventuel rachat, mais une solution française peut entrer en jeu.

La société perpignanaise EAS Industries est en difficultés, selon une alarme de la CGT communiquée vendredi 16 mai. Le syndicat, saisi par la direction, a signalé une imminente cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Perpignan. Le troisième employeur privé des Pyrénées-Orientales, spécialiste de la réparation et maintenance aéronautique auprès d'une cinquantaine de compagnies, a obtenu en 2011 et 2012 un chiffre d'affaires de 17.5 millions d'euros. Une proportion importante, environ 15,7 millions, a été tirée de l'étranger, principalement le continent africain et particulièrement Air Maroc. EAS Développement, qui jouit d'une activité constante et emploie 269 salariés, a cependant dû bénéficier d'une subvention d'Etat de 500.000 euros, en 2010, dans le cadre d'un agrandissement de locaux permettant l'accueil d'avions de type Boeing 757 et 767 ou Airbus A340 et A330. La société peut ainsi traiter simultanément 7 avions classiques et 5 très gros porteurs, en rayonnant sur un très vaste secteur géographique sur un critère de vols inférieurs à 5 heures. Perpignan peut recevoir des appareils de l'ensemble de l'Europe, de Russie, du Sénégal et de la péninsule arabique.

Une incohérence stratégique et comptable
Récemment, en octobre 2013, la direction d'EAS annonçait le recrutement de 80 nouveaux salariés d'ici 2016, mais la révélation de difficultés, 6 mois plus tard, rend aventureuse cette intention d'embauches. En effet, la promesse se justifiait par une prévision de commandes en croissance, compte tenu du marché international et du doublement de la force de maintenance technique, suite à un gain de surface de 7 300 m2. Mais EAS avoue aujourd'hui que les 6 millions d'euros de préjudice liés à l'effondrement de son futur hangar, le 24 décembre 2010 sous une tramontane à 130 km/h, n'ont jamais été surmontés.

Une "solution française et discrète"
Les incertitudes pesant sur EAS ne sont pas nouvelles, car la société a connu le tumulte en 2006, avant de changer de propriétaire cette même année. L'entreprise, reprise à 80 % par le holding de l'homme d'affaires Georges Cohen, limitant son apport à 5 millions d'euros, mais désormais menacée de liquidation judiciaire, cherche un repreneur. Un investisseur établi à Dubaï, un temps intéressé en 2013, n'a finalement pas souhaité s'engager, mais une solution "française et discrète" peut intervenir, selon une source proche de la direction, qui se garde de toute certitude.
Alors bluf pour que certain mettent la main à la poche où bluf sur "je vais bien tout va bien j'ai plein de copain"
?... Pub gratosse... En tous cas pas glop pour les apprentis...
autres infos: http://www.objectif-lr.com/languedoc-roussillon/Actualites/EAS-industries-au-bord-de-la-liquidation-son-directeur-general-optimiste-_2652.html

Efis

Messages : 357
Date d'inscription : 09/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - ho ho...

Message par rasta airways le Ven 30 Mai 2014 - 21:03

liquidation judiciaire  prononcée par le tribunal de commerce de Perpignan , les dossiers de reprise doivent être déposé avant le 10 juillet c est avec un énorme pincement au cœur que j ai lu ces mots dans divers journaux
un jour de printemps , après avoir englouti ma dernière boite de lentilles fournie par les restos du coeur , relu une enieme fois mon avis d expulsion   ,j ai pris mon vieux vélo et fait 10km sous la pluie et la tramontane , pour me retrouver completement trempé et gelé, en entretien  face a l imperturbable robert guiraud , "robert de guiraud " pour les intimes ,directeur technique de l époque. Une semaine plus tard, un courrier salvateur tombait dans ma boite au lettre. Jamais je n'oublierai ce jour et ce que je dois a cette boite.
Meilleurs vœux et courage a toi cazo et a tes chevaliers de la bite et du couteau qui n en finissent plus survivre pour des infos, une aide quelconque , ou simplement discuter ma mp est grande ouverte.

rasta airways

Messages : 54
Date d'inscription : 29/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - en liquidation judiciaire

Message par admin le Sam 31 Mai 2014 - 4:59

Source: http://www.journal-aviation.com/actualites/26908-eas-industries-en-liquidation-judiciaire#sthash.aG5bL1WP.dpuf
Quelques jours après les révélations de la CGT d’EAS Industries du projet de la direction de déposer un dossier de cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Perpignan, l’entreprise a été placée en liquidation judiciaire le 27 mai dernier. La société de maintenance et de réparation aéronautique perpignanaise a toutefois été autorisée à poursuivre ses activités jusqu’au 28 août prochain, le temps qu’un repreneur se manifeste. La date limite de dépôt des dossiers de reprise a été fixée au 10 juillet 2014.
Au cas où aucun repreneur n’est trouvé, ce sont plus de 270 salariés qui se retrouveront sans emploi.
La CGT, syndicat majoritaire, dénonce, elle, la gouvernance du propriétaire actuel, une société financière luxembourgeoise qui lâcherait l'entreprise.


Dernière édition par admin le Dim 22 Mar 2015 - 14:24, édité 1 fois

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - reprise confirmée

Message par admin le Mer 30 Juil 2014 - 14:49

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/07/30/97002-20140730FILWWW00177-reprise-confirmee-de-eas-industries.php
Le tribunal de commerce de Perpignan a validé mercredi la reprise d'EAS Industries, un des plus gros employeurs industriels des Pyrénées-Orientales avec 263 permanents, par une société de conseil-audit qui prévoit 35 licenciements. EAS Industries, spécialisée dans la maintenance aéronautique, avait été placé le 28 mai en liquidation judiciaire avec poursuite de l'activité pendant une période de trois mois.

Le tribunal a validé le seul dossier de reprise déposé, celui de Philippe Chabalier, président co-associé de Gesco, une société de conseil-audit notamment dans la reprise d'entreprises, basée à Goyrans, non loin de Toulouse. M. Chabalier a expliqué à la presse qu'une nouvelle société EAS serait constituée "autour de Gesco", qu'il cogère avec Noël Khouri. Gesco a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 736.613 euros pour un résultat de 123.321 euros, selon les derniers chiffres officiels disponibles au greffe du tribunal de commerce de Toulouse. L'homme d'affaires prévoit le licenciement de 35 employés, plus la rupture de sept contrats à durée déterminée.

"Nous espérons repartir sur des bases saines. On va essayer de fidéliser la clientèle historique d'EAS et d'entamer une réorganisation de l'outil industriel", a-t-il déclaré, promettant "4 millions d'euros environ sur un an", dont deux à trois pour le roulement et un million d'investissement brut.
EAS Industries se bat depuis des années contre la crise du transport aérien. Elle a de plus subi de plein fouet l'écroulement en 2010 d'un vaste hangar qu'elle faisait construire pour mener à bien ses projets de développement, et ne s'en est jamais remise, dit sa direction. La CGT, syndicat majoritaire, dénonce, elle, la gouvernance du propriétaire actuel, une société financière luxembourgeoise qui lâcherait l'entreprise. EAS Industries, déjà mise en redressement judiciaire à la fin des années 2000, se trouvait sous le régime de la continuation d'activité lors de sa liquidation fin mai. Sa direction avait déclaré quelques jours auparavant la cessation de paiements.

La liquidation a permis au repreneur de racheter l'entreprise sans ses dettes, c'est-à-dire pour 50.000 euros. Le passif s'élèverait à plus de 9 millions d'euros, avait récemment indiqué la CGT, qui voit dans le sort de la société un symbole de la déconfiture industrielle d'un département dont les responsables ont tout sacrifié au tourisme depuis 40 ans selon le syndicat. Philippe Chabalier est également président de la société d'ingénierie documentaire Studec (32,4 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012), notamment présente dans la maintenance aéronautique et dont Noël Khouri est directeur général.


Dernière édition par admin le Dim 22 Mar 2015 - 14:25, édité 3 fois

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - reprise validée

Message par admin le Jeu 18 Sep 2014 - 9:51

Source: http://www.lindependant.fr/2014/09/08/perpignan-romain-grau-bientot-a-la-tete-d-eas-industries,1926648.php
D’ici trois semaines, l’entreprise de maintenance aéronautique perpignanaise aura un nouveau capitaine : Romain Grau. Avocat d’affaires et premier-adjoint au maire de Perpignan en charge des Finances, le quadra prendra officiellement sa nouvelle fonction de directeur général d’EAS début octobre.

Romain Grau a été l’avocat d’EAS lors de la dernière tempête essuyée par l’entreprise. 40 salariés sont restés sur le carreau après la reprise de la société cet été, à la barre du tribunal de commerce, par Philippe Chabalier, l’effectif passant de 270 à 230 employés. Une demande “d’omission” devrait être rapidement formulée par Romain Grau auprès du barreau de Perpignan, une profession commerciale étant incompatible avec la robe. Quant à sa fonction de premier adjoint, il assure qu’elle ne prête à «aucun conflit d’intérêts».

Comme ses prédécesseurs autour des pistes de l’aéroport perpignanais, Romain Grau dit vouloir entreprendre et réussir le redressement d’EAS. «Pallier aux problèmes de productivité en réorganisant les locaux et les magasins, organiser la production et l’entreprise pour redevenir rentable, précise-t-il. Car si le chiffre d’affaires augmente structurellement et régulièrement, les pertes ne se comblent pas. Il faut retrouver la marge». EAS, ou plutôt son personnel, effectue chaque année une cinquantaine de «grosses visites» sur des appareils de toutes compagnies et tous pavillons.

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

EAS (PGF) - relance l activité

Message par admin le Mar 8 Déc 2015 - 10:37

EAS aurait gagné deux contrats, rien trouvé d'officiel mais c'est plutôt positif pour la pérennité de ce hangar.
- DHL avec les check des 757
- Rénovation des Hercules C-130 Israélien

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - relance l activité

Message par admin le Jeu 20 Oct 2016 - 9:48

Newsletter N°9 d'EAS SERVICES http://lfmpnews.blogspot.fr/2016/08/eas-services-newsletter-n-9.html
Newsletter N°10 d'EAS SERVICES http://lfmpnews.blogspot.fr/2016/09/eas-newsletter-n-10.html


admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

EAS Industrie - du bruit

Message par admin Hier à 17:02

Politique / La polémique relancée ?
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/exclu-une-compagnie-aerienne-saisit-l-autorite-de-tutelle-propos-d-eas-perpignan-1498140322

La CGT essaye de sortir de la polémique
https://www.lasemaineduroussillon.com/2017/06/07/eas-politique-salaries-syndiques-refusent-toute-exploitation-politique/

Les employés répondent (extrait de l'article)
http://www.lindependant.fr/2017/06/08/eas-perpignan-les-salaries-et-le-ce-en-desaccord-avec-les-elus-cgt,3023195.php
Une « alerte » en février dernier

Un courrier « d’alerte » adressé le 17 février dernier à l’inspection du travail par le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) fait état « de nombreuses irrégularités » et de « nombreuses pressions de la part du directeur général ». Romain Grau, ce dernier, est candidat aux législatives. Le CHSCT évoque notamment des ordres intimant les salariés « à ne pas respecter les process », ce qui aurait pu entraîner des risques pour la sécurité si ces techniciens aéronautiques avaient cédé.

Ces révélations interviennent dans la dernière ligne droite de la campagne des élections législatives. Hier, le Parti socialiste a appelé La République en marche à retirer « immédiatement » l’investiture à certains candidats « mis en cause publiquement » pour leur probité ou des propos polémique, parmi lesquels Romain Grau.

Mardi soir, ce dernier et le président de la société, Philippe Chabalié démentaient une à une chacune des accusations dont ils avaient fait l’objet.

Une réponse d'un site web
http://lfmpnews.blogspot.fr/2017/06/
Politique? Economie? Journalisme? STOP au "EAS BASHING"

Curieuse coïncidence, cela commença avec la candidature aux législatives du directeur général d'EAS SERVICES: une enquête pour des faits supposés de harcèlement moral au sein de l'entreprise est lancée... suite à une dénonciation anonyme. Alors que la presse s'intéressait très peu à EAS ces derniers mois, l'entreprise est subitement "mise en examen" par les médias, à la veille des élections.
Les échéances électorales passées, le directeur général devenant député, le "déballage" (la chasse à l'homme?) continue. Dernièrement un contentieux commercial avec un client est dévoilé au public: quel drôle de scoop!
Quand une enseigne internationale du hard-discount manque d'empoisonner ses clients avec des steaks avariés, ces mêmes médias (publicité oblige?) se montrent moins virulents pour jouer aux "Messieurs Propres" et dénoncer de graves dysfonctionnements.

Ainsi va la vie mais il serait peut-être temps de laisser EAS travailler en paix.
Il serait peut-être temps également, de rappeler que l'entreprise emploie plus de 200 salariés qui ont droit au respect.

admin
Admin

Messages : 491
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: EAS (PGF) - relance l activité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum