L'industrie aéro recherche du Bac Pro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'industrie aéro recherche du Bac Pro

Message par admin le Ven 13 Mai 2016 - 16:50

Source: http://www.air-cosmos.com/l-industrie-aero-recherche-du-bac-pro-72189
Pour ceux qui voudrait voir autre chose que la maintenance en attendant
La filière aérospatiale continue d'embaucher à tour de bras. Après les 65 000 recrutements réalisés au cours des cinq dernières années, les embauches porteront sur 10 000 postes en 2016. Avec une fois de plus, une part importante de compagnons et d'opérateurs qualifiés. "Aujourd'hui, nous cherchons davantage des chaudronniers que des ingénieurs", souligne Marwan Lahoud, président du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales) et directeur général délégué à la Stratégie d'Airbus Group.

Il y a bien entendu les vagues de départs à la retraite des derniers "baby-boomers" - les 11 000 recrutements réalisés en 2015 se sont traduits par la création de 3 000 emplois nets; mais aussi les fortes montées en cadence de la production d'avions civils et militaires à l'horizon 2018. A la montée en cadence à trois Dassault Rafale par mois à compter de 2018 répond celle des appareils de la famille Airbus.

"Nous allons passer de 50 A320 par mois en 2017 à 60 en 2019; concernant les A330 de six exemplaires à sept par moi en 2017, tandis que les A350 seront à 10 par mois à la fin 2018", rappelle le président du Gifas. Dans ce contexte, il n'est pas surprenant que 30 % des 10 000 recrutements annoncés en 2016 porteront sur des compagnons et des opérateurs qualifiés. Cette part était de 32 % en 2015.

Par conséquent, "la filière fait un effort particulier important vers les Bac Pro pour satisfaire des postes pafois difficile à pourvoir, notamment chez les PME", indique le président du Gifas. Ce dernier consacrera ainsi 2 M€ cette année à la formation. Un quart de cette somme portera sur le financement de projets à l'intention des techniciens et opérateurs portant sur les métiers en tension.

Parallèlement, sera facilité "un travail de mise en relation entre les demandeurs d'emplois et les entreprises de la filière" de même que le "développement dans les territoires d'actions d'information renforçant la visibilité des emplois industriels". Si Toulouse et Bordeaux n'ont pas de problèmes à recruter, d'autres "bassins d'emplois moins connus comme le Centre-Val de Loire ou la Normandie" en ont un peu plus.

admin
Admin

Messages : 511
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum