Entretien avec le Directeur technique d'Aircalin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entretien avec le Directeur technique d'Aircalin

Message par admin le Dim 5 Mai 2013 - 17:14

Source (tout l'article sur) : [url:1qr62]http:
//www.
journal-aviation.
com/actualites/22661-entretien-avec-philippe-busson-directeur-technique-d-aircalin[/url:1qr62]
*Qui se charge de la maintenance des appareils d'Aircalin ?
Aircalin se charge globalement de la maintenance de ses appareils. Cependant, les effectifs de la compagnie sont faibles : nous disposons de 50 personnes à La Tontouta et de 10 à Wallis-et-Futuna. Cela suffit pour les tâches qui requièrent 5 ou 6 employés à la fois, mais pas pour celles qui nécessitent des dizaines de personnes simultanément comme le C-Check nécessaire en moyenne tous les deux ans. Dans ce cas, Aircalin a recours à de la sous-traitance, aux Philippines ou encore en Australie, toujours auprès de personnel agréé par l’EASA pour réparer le type d’appareils que nous exploitons.

*Pourquoi certains vols d'Aircalin décollent-ils avec un mécanicien à bord ?
Il s'agit des vols vers des destinations où les mécaniciens n'ont pas l'agrégation nécessaire pour l'entretien de l'A330 délivrée par l'EASA. Pour les destinations comme le Japon, communes avec Air France, les mécaniciens de la compagnie, qui disposent des qualifications nécessaires, car Air France exploite le même type d'appareils que nous, sont sur place pour assurer la maintenance et la réparation de nos appareils. Il en va de même pour la destination de l'Australie où nous pouvons confier nos A330-200 aux mécaniciens de Qantas.

En revanche, Air New Zealand n'a pas développé ses capacités pour l'Airbus A330, car elle n'en exploite pas. C'est pour cela que, lorsque nous opérons un vol vers ce pays, un de nos mécaniciens est systématiquement à bord.

*L’entretien des appareils des autres compagnies opérant des vols vers La Tontouta est-il réalisé par Aircalin ?
Nous nous occupons de la partie de maintenance que l'on appelle "
touchée"
pour les appareils d'Air New Zealand qui peuvent stationner de manière temporaire à La Tontouta contrairement à ceux de Qantas qui ne restent pas. Lorsqu'un appareil atterrit à La Tontouta, comme dans tous les aéroports, nous procédons à des vérifications systématiques telles que l’étape de l’ATL (Aircraft Technical Log).
Les pannes survenues pendant le vol sont toutes notées avec la réponse de la maintenance. Ensuite, c'est ce qu’on appelle le « tour avion » : l'inspection visuelle de l'appareil par les mécaniciens (remise à niveau des huiles, etc...).

admin
Admin

Messages : 511
Date d'inscription : 26/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum